De la détox relationnelle

May 14, 2017

 

Au risque de décevoir bien des velléités, la sortie des relations toxiques n'est en aucun cas une cause de renarcissisation. Poser une telle intention serait rajouter à la toxicité des relations des candidats à la redorure du blason. En réalité il s'agit de tout l'inverse. C'est ce processus fondateur de la confiance en soi qui effet comme effet presque collatéral, la fin des relations toxiques. Je l'aurai un jour suffisamment dit : c'est l'estime de Soi (devrais-je dire du Soi ?), qui seul peut garantir des relations saines et l'épanouissement social. En faisant le tour des propositions de gestions des relations toxiques, je remarque une tendance malsaine à la "méritocratie". Globalement on propose (à la vente) un certain nombre de nouveaux apprentissages pour attaquer, fuir ou se cacher des méchants toxiques qui ne veulent que la disparition définitive de la race de gentils victimes de la surface de terre. Le plus grave, c'est que je caricature à peine...

Vous aurez remarqué que les trois propositions sont précisément celle que l'être humain met naturellement en place face à un danger extérieur immédiat et probablement mortel. Les conséquences du développement de tels comportement sont catastrophique quant à la biochimie sanguine, l'équilibre endocrinien et à long terme la stabilité mentale des personnes concernées. J'invite tout un chacun à se renseigner sur les effets de la présence prolongée des hormones de stress dans le corps humain.

Ma position à propos des relations toxiques c'est que le danger vient de représentations mentales de soi, des autres et du monde. Les dites représentations mentales entrainent une réponse émotionnelle démesurée, un discours interne obsessionnel, une attitude de défense qui provoque fatalement chez le bourreau en mal de victime, une tendance à l'attaque. 

Tant qu'il n'y a que des bons et des méchants, les méchants sont les bourreaux et donc le camps des gentils est peuplé exclusivement de victimes. Et la victimisation parée de ses atours de dévalorisation est le terreau le plus favorable aux relations toxiques. Tout ce la me parait bien juste dans l'inéluctable et immuable Ordre Naturel des Choses.

La détox relationnelle est donc surtout une démarche interne qui vise à rompre avec soi-même, déconstruire son identité (oui oui c'est bien ça !!!) et se repenser loin des conditionnements éducatifs structurels et sociaux.

Toute détox relationnelle est affaire de "mawonaj", de "fugitive kind" de créativité culturelle. En un mot d'éveil...

La vidéo ci-dessous vous en dira plus. Cliquez sur l'image.

 

 

 

Pour nourrir votre réflexion je vous recommande les deux livres ci-dessous. Cliquez sur les images pour plus de détail.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par ailleurs dans la vidéo suivante, je réponds aux questions et remarques reçues par des clients et internautes sur leur sujet.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Articles Récents
Please reload

© 2017 Roméo COURNAL

contact@romeocournal.com