"Emancipate yourself from mental slavery..."

September 17, 2017

 

L'éveil à Soi, la réalisation de Soi, le Bonheur, la mission de Vie, la Paix Intérieur, le Nirvana, L'État de Bouddha ou toute autre appellation que vous voudrez bien lui donnez revient en réalité à se libérer de l'esclavage mental.

Pourquoi ? 

Parce que tout ce qui nous sépare de qui nous sommes vraiment est une construction mentale !!!

Dans le même temps tout ce que nous créons est également une construction mentale. Toutes les traditions spirituelles s'accordent à le dire quand bien même leurs adeptes semblent ne pas en avoir tous tous conscience.

La Conscience Universelle, le Champ Quantique, Dieu, le Grand Esprit, la Source, Berechit ou toute autre appellation que vous lui donnerez est une entité consciente, pensante. De fait, sa création : les secrets du ciel et les choses de la terre y compris la matière, le temps et l'ego sont des constructions mentales.

L'esclavage mentale et la souffrance qui en résulte ne résident pas dans la seule existence des constructions mentales mais dans le rapport que nous entretenons avec celles-ci. La souffrance ne vient pas tant du fait de considérer une construction mentale comme vraie que de considérer les autres comme moins vraies et ainsi de s'arroger le droit voir le devoir divin de rechercher la vérité et de combattre l'erreur, le mensonge. L'erreur fondamentale est la croyance en la séparation, nous disent les enseignements non duels. Je devrais d'ailleurs dire l'enseignement non duel car aussi nombreuses que soient ses expressions (Tao Te King, Yi Jing, Bhagavad Gita, Cours En Miracle, Enseignements de l'Esprit, etc.) l'enseignement n'en demeure pas moins unique, identique. La première expression de la croyance de séparation est la notion de tort et de raison.

Je ne sais plus qui de Pascal ou Descartes ou quel autre cerveau gauche (dans tous les sens du termes) disais que quand plusieurs voix divergentes s'élèvent la vérité se trouve dans une ou dans aucune de ces voix. Raté !!! Elle se trouvent dans l'ensemble d'entre elles... Ou dans le silence !

Vous aurez compris, au regard de la confusion que vous inspire mon propos que se libérer de l'esclavage mentale n'est pas une démarche... mentale.

Elle est une démarche d'Amour. Je suis en train de dire que ni vous ni moi ne savons ce que c'est. Seul Soi sait ( S'est ) puisque seul S(oi) Est.

C'est une démarche individuelle autant d'universelle. Une démarche autant artistique que ludique. Un voyage sans distance. Un souvenir que je n'ai jamais oublié. Un rêve dont je n'ai pas tant à me réveiller (puisque je ne dors pas vraiment) qu'à rendre lucide.

Pour rendre les choses plus pratiques, je parlerai de la pratique de la compassion, de la méditation et du non jugement y compris le non jugement du jugement ! On n'en a pas fini de si tôt...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Articles Récents
Please reload

© 2017 Roméo COURNAL

contact@romeocournal.com