Faut-il faire taire l'ego ?

July 27, 2019

 

L'une des errances les plus tendance en matière de spiritualité consiste à élever au summum de ce que l'on peut atteindre, le graal du tant convoité éveil.

Cet éveil est pour beaucoup perçu comme la fin de la dualité. Laquelle dualité s'atteint en retranchant le "mauvais" coté de la dite dualité. C'est bien tenté, c'est presque malin mais c'est stupide.

Même les prétendues alternatives aux millénaires précédents de conception (faussement) judéo-islamo-chrétienne de la guerre du bien contre le mal n'ont pas échappé à l'irrépressible volonté d'opposer de ce qui est simplement un. Les "new age" et autres nouvelles religiosités n'ont pas été suffisamment "éveillés" pour s'apercevoir qu'il n'y avait pas de dualité entre la dualité et la non dualité. Et oui la spiritualité c'est moins simple (ou peut être plus) qu'il n'y parait. Peu ont conscience que les exercices spirituels ne sont pas la monnaie d'échange pour gagner le fameux éveil et qu'il ne constitue en rien le privilège de quelque élus mais l'état naturel de naissance de tout être humain qu'il convient de réactualiser, pour reprendre les propos de Laurent E Levy. Pour ma part je soutiens que nul ne s'éveil que s'il s'aperçoit qu'il l'était déjà.

L'égo étant la caractéristique première de l'incarnation et dans le même temps repéré comme étant la face à abattre de la dualité, nous nous trouvons face à un dilemme. Faut-il renier une part de son humanité, la sacrifier à ou au nom de Dieu, de l'Univers, du Grand Tout pour paraitre digne d'entrer au paradis, gagner le graal de l'éveil.

Depuis 2000 ans, la plupart dans la civilisation blanche caucasienne (et toutes les sociétés qui en ont adopté de gré ou de force les codes socio culturels) répond un oui franc et assez massif et même ceux qui se revendiquent différent sur le fond et sur la forme ont ce socle en commun et ne semble pas vouloir s'en défaire même s'ils s'en défendent.

J'ai une assez mauvaise nouvelle pour tous les perchés de la terre : l'éveil consiste à prendre conscience de TOUTES ses parts sans en dénier une seule et Ô malheur... À LES AIMER 

Ego compris !!!

Est-il donc possible de s'aimer et d'aimer l'autre tout entier ici et maintenant dans son intégralité et suffisamment pour ne jamais vouloir rien changer, ni mauvais penchants, ni péché mortel, ni même allégeance au diable ? 

Mais pour ça il faut être éveillé ???

Il faut carrément être Dieu ??? Celui qui voit tout mais qui sourit quand même ???

Si ça vous parait compliqué choisissez simplement d'être Soi. Pas moi !

Soi !!!

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Articles Récents
Please reload

© 2017 Roméo COURNAL

contact@romeocournal.com