J'ai pas confiance en Toi !

February 23, 2018

Dans l'arsenal très fourni des bien-pensants, il y a un incontournable colosse au pieds d'argile : la confiance en l'autre. Il est alors bon de rappeler que faire confiance à l'autre est complètement optionnel vu qu'il existe une batterie de façons différentes de garantir les relations tant professionnelles que personnelles. Par ailleurs il m'apparait assez malsain d'associer le niveau de confiance que l'on peut accorder à quelqu'un avec l'affection qu'on lui porte. Mais ça c'est moi qui le dit. 

Paradoxalement il est fréquent de voir associer la confiance en l'autre et la garantie d'une relation sereine et sure. Pourtant si j'en crois le dictionnaire la garantie me prémunis précisément des éventuels inconvénients d'une confiance bafouée accordée à trop grande hâte à une personne ou une idée.

Dans la formation des investisseurs, l'une des premières recommandations est de n'investir que de l'argent que l'on est prêt à perdre tant du point de vue la stabilité de la structure financière que de celle de la structure émotionnelle de l'investisseur. Eh oui, même les business men les plus puissants sont des êtres humains ! C'est presque décevant, non ?. 

Pourquoi un tel principe ne s'appliquerait-il pas aux relations personnelles voir affectives ?

Bien des nuits d'angoisse n'auraient-elle pas été économisées si la réflexion était allé aussi loin au début de la relation, voir avant ?
À l'inverse ne pas recevoir la confiance de l'autre n'implique pas autre chose qu'une décision de l'autre qui peut être motivé par de la peur certes mais aussi de la prudence, du professionnalisme ou tout simplement une façon de fonctionner et plus simplement encore d'une envie de ne pas l'accorder. Quelqu'un qui souffrirait de ne pas recevoir la confiance de l'autre gagnera à guérir "sa" blessure de trahison, de rejet ou tout ce avec quoi elle veut bien s'amuser à se faire mal.

Bien entendu, il n'est pas question pour moi de faire le procès de la confiance. Il s'agit plutôt d'y mettre un certain niveau de conscience et même une certaine neutralité. Histoire de s'épargner, un temps soit peu, une chose tout aussi optionnelle qu'utile : la souffrance !

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Articles Récents
Please reload

© 2017 Roméo COURNAL

contact@romeocournal.com