L'éducation est-elle une prison ?

September 12, 2019

Tous les musiciens vous le diront, le plus important lorsqu'on sort d'une école, surtout si elle est prestigieuse, c'est de se libérer de la "couleur" de la dite école pour trouver son propre style, sa propre interprétation.

En ces temps de reprise, de retour de vacances, de rentrée scolaire et universitaire, il me semble pertinent de s'interroger sur la place de l'éducation et surtout sur ses intentions.

Ne nous leurrons pas l'intention de l'appareil éducatif dans les sociétés dites modernes est de nourrir l'appareil productif. L'accent étant mis sur la docilité et la productivité des facteurs de productions que sont les ressources humaines. Si vous vous demandiez pourquoi le modèle pédagogique actuel impose que les élèves restent assis pendant des heures rangés en rangs d'oignons, vous avez un éléments de réponse. Les ravages sans cesse croissant d'une telle posture ne sont plus à démontrer tant à l'école que dans l'entreprise.

À la maison aussi il apparait évident qu'une éducation réussie est celle qui montre la meilleure conformation possible aux attendus sociaux, aux modèles hollywoodiens voir même à la bien pensance. Même si le lien est moins évident (quoique), les drames et fléaux sociaux dont la résolution nous parait quasi impossible sont directement liés à ces paradigmes.

Si "l'éducation est la clé" reste à savoir si elle ouvre la porte ou si elle la verrouille. L'éducation réussie et surtout celle qui respecte l'individu relève de l'initiation à Soi. Elle tend, non pas à la performance de production mais à l'excellence par la réalisation de Soi.

Ça à l'air quasi utopique.

Et pourtant.

 

Pour sortir de la CLIQUEZ ICI

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Articles Récents
Please reload

© 2017 Roméo COURNAL

contact@romeocournal.com