Mêlez-vous de vos affaires

July 17, 2018

Travailler à son édification personnel est si essentiel et dans le même temps prend tellement de temps que je trouve carrément étrange que tant d'entre nous en passent (perdent ?) à faire autre chose que cela.

Dans la famille je perds du temps le patriarche, le roi le kaiser, le pape c'est... ma réputation. Quoi de plus futile et insignifiant que l'opinion que l'autre a de moi !

Dans un premier temps, l'objectivité n'existe pas : toutes les perceptions que l'autre peut avoir de moi sont par définition les siennes et dépendent donc de sa construction mentale, sa structure neuronale. Le jugement normatif ou positif qu'il posera sera donc forcément propre à lui et ne prévaut que de son point de vue. Après tout la Tour Eiffel se résume en 5 carrées !!! À niveau plus spirituel personne ne peut faire l'expérience de ce qui n'est pas lui donc ce que l'autre perçoit de moi c'est lui. cqfd

Par ailleurs la responsabilité de mon expérience d'incarnation n'incombe qu'à moi. L'autre aura beau ne pas être d'accord, il n'appartient qu'à moi de choisir les codes sociaux culturels qui me plaisent. Si ma liberté s'arrête là où commence celle de l'autre c'est que au moins l'un de nous marche sur un chemin qui n'est pas le sien. À un niveau plus spirituel l'identification au Soi ne peut porter préjudice à quiconque, vu qu'en les alignant touts ensemble et en les comptant bien, des Soi il y en a en tout et pour tout... Un

Enfin et surtout (ce qui ne signifie pas que j'ai fait le tour exhaustif de la question) la réputation porte une atteinte fondamentale à l'expérience que l'on fait de Soi et de l'autre. L'inconnu, la liberté, le non conformisme, l'anormal, l'inattendu en un mot l'humain. l'enfermer dans des mots, des concepts, des organisations, n'est-ce pas le meilleur moyen de ne pas en faire l'expérience et donc de ne pas le connaitre ?

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Articles Récents
Please reload

© 2017 Roméo COURNAL

contact@romeocournal.com