"Pourquoi tu n'appelles pas ?"

November 11, 2017

Manifestement, je n'en avais pas suffisamment envie pour le faire toutes affaires cessantes...

La manifestation la plus rapide la plus évidente et la plus courante de la toxicité relationnelle est la non gratuité du contact. Cette non gratuité peut prendre la forme très plaisante de la bienséance : tu m'a invité, je t'invite en retour. Elle peut prendre la forme un peu plus subtile d'une dette personnelle inconsciente : après tout ce que l'autre a fait pour moi, je me dois d'assurer. Elle prend également la forme plus courante et non moins rageante du fameux : "pourquoi tu ne m'appelles pas ?" avec toutes ses variantes tellement fréquentes.

La non gratuité est affaire d'attente. Poussée juste un peu plus loin elle est affaire d'exigence. Il n'en faut pas beaucoup plus pour qu'elle soit élevée au rang d'obligation avec sa jumelle et rémora, la coercition qui semble bien naturelle à ce niveau.

L'attente est affaire d'attachement. Comme son nom l'indique, la tache (tâche?) ment et n'est surtout pas de l'amour... propre. Abordant par là-même des question de l'ordre du choix personnel et de la philosophie de vie, je laisse à chacun le soin de se positionner de la façon la plus arbitraire qui soit.

L'attachement est affaire de névrose. Elle indique la croyance en l'impérieuse nécessité de la participation de l'autre à l'épanouissement de celui qui s'attache et s'illusionne ainsi d'aimer. Elle s'accompagne de l'angoisse mortifère de voir l'objet du désir (puisqu'il n'est plus question de sujet) se désintéresser de la vie même de celui qui s'attache.

La névrose est affaire de mésestime de Soi, cette dernière étant souvent le résultat de la simple ignorance du dit Soi. Elle est également mésestime de l'autre, celui là même qui fait l'objet de tant d'attention et d'attachement, puisqu'alors la correction verbale, psychologique voir physique est vécue comme une aide précieuse sinon indispensable à l'épanouissement et au bien être du fautif.

Rien que pour cette dernière raison, nous gagnons tous à refuser ce type de comportement dans nos entourages respectifs.

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Articles Récents
Please reload

© 2017 Roméo COURNAL

contact@romeocournal.com