Qu'est-ce que le "Mawonaj" ?

December 28, 2017

Et pourquoi il sauvera le monde ?

Un consensus largement répandu soutient que le monde est en crise, au bord de l'effondrement. Certains s'en offusquent, d'autres s'en inquiètent voir désespèrent. Très peu s'en réjouissent. Et pourtant...

le gros avantage avec les aberrations du "système" c'est qu'il l'entraine à sa perte le dit système, d'ailleurs il est le seul à pouvoir le faire. De nombreux leaders ont jalonnés l'histoire de par le monde et grâce à eux une certaine lumière a pu être faite mais cela n'a pas suffit, loin s'en faut. Bien au contraire le système s'est nourri de ses détracteurs bien plus encore que de ses gardiens qui n'en étaient pas moins esclaves d'ailleurs. Beaucoup d'ennemis déclarés du sytème l'ignorent encore, d'autres feignent de l'ignorer car leur personnage s'est construit sur cette opposition farouche et systématique. Il peut être bien plus difficile pour certains de reconnaitre une erreur que de se défaire d'une certaine loyauté ou d'une position de leader. Mais le temps des maîtres est révolu, je l'ai déjà dis bien des fois.

Certes, la transition annoncée se fera de façon plus ou moins douloureuse avec plus ou moins de séquelles graves. Tout dépendra de la vitesse d'évolution du niveau de conscience globale. J'ai depuis plusieurs années, pris l'option du changement individu par individu. La règle étant que le jour où le nombre d'individus éveillés atteint une masse critique, c'est l'énergie de tout le groupe auquel ils appartiennent qui bascule, rendant le changement inéluctable irréversible et ininterrompu car déjà accompli. Beaucoup m'ont rétorqué que cette "méthode" s'avérait trop lente voir inopérante face au mastodonte à affronter, aux paradigmes ancestraux si profondément ancrés à déraciner. D'autres ont craint le caractère incontrôlable et anarchique de cette démarche. J'ai reconnu là le vieux précepte qui veux que la vie est mal faite, la nature est incomplète stupide par elle même et qu'elle a donc besoin de personnes éclairées pour la rectifier, la guider. Aussi surprenant que cela puisse paraitre la science occidentale repose sur ce prédicat de départ. 

Rien que ça !

Et voilà qu'au beau milieu de tout ça apparaissent les créatifs culturels, les nouveaux "Mawons". Personne (sauf certains) ne les a vu venir ni entendu arriver et pourtant ils sont bel et bien là. Ce groupe socio-culturel non organisé et surtout "non organisable" représenterai près du quart de la population des pays du nord. Si ce groupe est si difficile à appréhender c'est qu'il ne fonctionne pas selon les modèles grégaires connus. En réalité ils ne constituent pas un groupe en soi, ce sont ceux qui appartiennent à des groupes qui les identifient car ils dissonent de tout groupe existants. Si on peut leur reconnaitre des tendances plus ou moins communes, ces dernières sont bien trop disparates d'un individu à l'autre. Je vous invite néanmoins à consulter les études américaines et française sur le sujet.

En réalité le créatif culturel est un individu qui se détermine par rapport à Soi. Il est quasi imperméable aux sirènes du monde qu'il n'entends d'ailleurs pas vraiment. Tel le "Neg Mawon" de la période coloniale, il ne reconnait pas l'autorité de l'autre sur lui, il agit en homme libre plutôt que de partir en quête d'une liberté qu'il n'a de toute façon jamais perdue. Il évolue dans un environnement favorable à son épanouissement et ne tente de convaincre qui que ce soit du bienfondé de son point de vue sur lui, sur les personnes et sur les événements. Il créé une société parallèle autonome voir autarcique. Il s'affranchit des héritages ataviques qu'il ne juge pas pertinent. Il porte des valeurs qui lui sont propres et s'en réjouit. Il assume certainement sans le savoir une part féminine en équilibre avec son énergie masculine. Il considère la nature comme sa seule éducatrice et va jusqu'à la mimer. Ce qui fait penser à tort qu'ils sont féministe et écologistes mais c'est plus subtil que ça. Sa plasticité cognitive et cérébral, son intuitivité et sa sensibilité et son aisance dans l'impermanence ne sont pas sans rappeler nos amis les zèbres, les multipotentiels et autres HP (pour Hauts Potentiels). Du point de vue où je regarde ils sont en fait la même population.

La voie du "Mawon" est déjà celle que j'utilise avec un succès systématique dans la démarche de "détox relationnelle". Le "Mawonaj"est une voie universelle de libération de l'individu et de son accomplissement personnel dans tous ses domaines de vie.

Cet archétype du "Mawon" est à mon sens la seule voie qui libérera les afro-descendants des séquelles du passé colonial. Mais ça, c'est une autre histoire...

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Articles Récents
Please reload

© 2017 Roméo COURNAL

contact@romeocournal.com